Conseils

Parier sur le nul mi-temps : une bonne option?

On voit souvent sur Facebook ou sur des forums, des pronostiqueurs dire qu’il faut parier sur un match nul à la mi-temps. C’est vrai qu’intuitivement, c’est un pari qui à l’air alléchant. D’ailleurs, les parieurs débutants se jettent souvent sur ce type de pari, ayant l’impression que c’est un résultat très fréquent. Mais est-ce vraiment si fréquent que ça? Est-ce que la méthode du nul mi-temps est rentable sur le long terme?

Les données statistiques

Pour répondre à notre première question, nous avons étudié les résultats passés des 4 dernières saisons, dans les 5 grands championnats européens : France, Angleterre, Italie, Espagne, Allemagne. Nous avons regroupé les résultats dans le tableau ci-dessous

SaisonFranceEspagneAllemagneItalieAngleterre
2018/201945,3%40.6%41.7%44%40.5%
2017/201844.2%43%35.8%44.1%43.3%
2016/201743.1%40.1%43.2%39.3%40.5%
2015/201643.4%45.1%41.6%44.1%45.4%
Moyenne44%42.2%40.6%42.9%42.4%

La lecture de ces résultats nous apprend plusieurs points intéressants :

  • La ligue1 française est le championnat qui donne le plus de match nul à la mi-temps, avec 44% en moyenne sur les 4 dernières saisons.
  • La Bundesliga allemande est, par contre, le championnat aboutissant le moins souvent à des matchs nuls à la mi-temps, avec seulement 40.6% de moyenne.
  • Ces 4 saisons sur 5 championnats représentent un total cumulé de 7304 matchs. Il y a eu 3098 matchs nuls mi-temps, soit une moyenne 42.4%. Vu le nombre étudié de matchs très importants, cette moyenne est très significative. On en déduit que ces résultats ont une très bonne valeur en termes de probabilités.

La cote théorique de value

On dit qu’une cote de pari sportif est value, lorsqu’elle supérieure à la probabilité du résultat. Ainsi, lorsque vous prenez un pari à cote value, cela signifie qu’il est statistiquement gagnant sur le long terme. En clair,en prenant un très grand nombre de paris à cotes values, vous aurez plus de gains d’argent que de pertes, et vous serez donc en bénéfice. Nous insistons sur le grand nombre, c’est le principe même de probabilité, car sur 1 pari ou 2, l’effet de chance est bien plus important.

Pour répondre à notre deuxième question, il faut donc calculer la cote théorique de value qui rendrait le pari nul mi-temps statistiquement gagnant. Avec une moyenne de 42.4% de nul mi-temps, la cote théorique de value est de 1/42.4% = 2.36.

Donc dans l’hypothèse un parieur aurait mis 1€ sur le nul mi-temps sur les 7304 matchs, pour qu’il dégage un bénéfice, il aurait fallu qu’il touche une cote moyenne supérieure à 2.36 !

Comparaison avec les cotes des bookmakers

cotes nul MT proposées par Unibet

 

Voici les cotes d’Unibet pour le pari qui nous intéresse, sur les matchs de Ligue1 . La Ligue1 française a une cote théorique de value plus basse puisque c’est le championnat où le nul mi-temps se produit le plus souvent. Elle est de1/44% = 2.27.

Donc sur les 10 matchs de cette journée de championnat, on peut voir qu’il n’y a qu’une seule cote potentiellement value : celle de Lyon / PSG à 2.28 ! Autrement dit, en théorie, le parieur nul mi-temps ne prendra un pari avec une espérance positive de gains qu’ une seule fois sur les 10 matchs. Clairement, les bookmakers sont loin d’être idiots. Ils savent adapter leur modèle de cotation aux probabilités.

Donc, finalement, la réponse à notre question de savoir si parier systématiquement sur le nul mi-temps est une méthode rentable, est clairement NON!

Quand prendre ce pari?

Si, comme on l’a vu ci-dessus, parier systématiquement sur le nul mi-temps est déficitaire sur le long terme, on peut dans certains cas et avec quelques conditions, tirer son épingle du jeu avec ce pari.

 

Les équipes de bas de classement

Les matchs opposant 2 équipes de bas de classement sont généralement propices aux nul mi-temps. En effet, ces équipes luttent pour ne pas descendre de division, et sont souvent peu disposées à prendre des risques, surtout quand elles affrontent un concurrent direct pour la relégation. Dans ces matchs là, encaisser tôt un but devient un très gros handicap. Ceci explique pourquoi, ces équipes préfèrent jouer la prudence en 1ère mi-temps.

Les équipes solides physiquement

L’exemple typique de ce cas de figure est l’équipe de Monaco lorsqu’elle a gagné le titre de champion de France en 2017 . C’était une équipe très solide défensivement, assez attentiste dans le jeu, mais qui usait physiquement ces adversaires. Ce travail de sape payait généralement en fin de match. Par conséquent, à la mi-temps, Monaco faisait beaucoup de nuls.

Les statistiques mi-temps

Certaines équipes démarrent souvent mal les matchs. D’autres, par contre, savent débuter en trombe et faire la différence très vite. Afin de connaitre les caractéristiques de jeu de chaque équipe, il faut étudier ses statistiques mi-temps. Pour cela, vous trouverez tout ce dont vous avez besoin sur le site de la lfp ici . En analysant correctement ces critères, vous pourrez  déceler les cotes values sur le match nul mi-temps.

Tags
Bouton retour en haut de la page